(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Bracelet TomTom Touch Cardio : le test complet (français)

bracelet connecté Jawbone, Fitbit, et autres

Le TomTom Touch Cardio est le dernier tracker d’activité de TomTom. TomTom m’a envoyé un exemplaire pour le tester. Satisfait de ma TomTom Runner 3 et plutôt habitué à utiliser un bracelet Fitbit, j’étais curieux de tester ce bracelet et de voir si il pouvait compléter dans l’usage la montre GPS de la même marque. Réponse dans ce test complet.

au sommaire :


Si vous débutez le Running, découvrez ma chaîne Youtube sur le Running Connecté en cliquant sur le bouton « s’abonner » ci-dessous !


le Touch Cardio coté matériel

Le Tomtom Touch Cardio, comme le Fitbit Alta par exemple, est un tracker d’activité que l’on peut désolidariser de son bracelet, ce qui ouvre la voie à la personnalisation même si, pour l’instant, le choix de bracelet reste limité.


la boite de la tomtom touch
Quant au bracelet justement, TomTom a choisi un système de fermeture par pression de petit picots métalliques, comme on le retrouve sur le Fitbit Alta, en plus solide il me semble sur le modèle de Tomtom.

Le TomTom Touch est composé en facade d’un écran tactile accompagné d’un gros bouton rond qui sert à la fois à réveiller l’écran mais aussi d’interface pour la composition corporelle et le cardiogramme, j’y reviendrai.

Le tom-tom touch vu de dessus
Sur la face inférieure du Tomtom Touch Cardio, on retrouve le capteur cardiaque et une pastille ronde reprenant le design du bouton de facade. C’est cette pastille qui « capte » votre composition corporelle (c’est à dire votre taux de masse graisseuse et musculaire).

Le tomtom touch cardio et ses capteurs

Le bracelet est certifié IPX7, c’est à dire impérméable et résistant aux éclaboussures, en revanche, non adapté pour la natation. Il faut le retirer avant de prendre sa douche donc.

L’avantage cependant, c’est que cet écran est très lisible et très réactif une fois réveillé par une pression sur l’unique bouton du Touch Cardio. Un bon point par rapport à ses concurrents, même ceux disposant d’un gyroscope. Je trouve qu’ils ne fonctionnent jamais très bien. Par contre cela a un inconvénient dans certaines situations, j’y reviens dans la partie usage.

Autre point à noter, le chargement se fait via le port micro-USB. Pas besoin de se balader avec un cable de chargement propriétaire. Sur ce point, Merci Tomtom !

Le Touch Cardio coté usage

Le Touch Cardio propose de suivre plusieurs données :

  • l’heure (le premier écran au réveil du bracelet)
  • Le nombre de pas
  • Le nombre de calories brûlées
  • La distance parcourue (extrapolée du nombre de pas)
  • Le temps d’exercice
  • Le temps de sommeil

On balaie vers le haut pour trouver les fonctions que vous devez déclencher :

  • Calcul de la composition coroporelle
  • Lancement d’une activité
  • Calcul du rythme cardiaque

Et vers le bas pour le reste (nombre de pas, calories, distance, temps d’exercice et temps de sommeil).

Tout cela reste dans la norme de ce que nous connaissons au travers des bracelets Fitbit et autres. Cependant, l’ordre d’apparition sur l’écran n’est pas personnalisable et il manque un indicateur de chargement de la batterie, dommage. Au titre des regrets toujours, il n’y a pas d’alarme silencieuse. C’est pourtant très pratique.

Cependant, Tomtom propose une fonction inédite sur un tracker d’activité : le calcul de la composition corporelle.

Jusqu’ici, cette fonction est réservée aux pèse-personnes. Tomtom a réussi à intégré un capteur (en fait, 2 électrodes, une sur la face supérieure sous la forme de l’unique bouton disponible et une sur la face inférieure) dans son bracelet.

Une précision cependant. Contrairement aux pèse-personnes qui calculent votre composition corporelle sur le bas de votre corps (d’une jambe à l’autre), le Touch Cardio la calcule sur le haut de votre corps (d’un bras à l’autres). Ca explique les éventuelles différences que vous pouvez trouver si vous avez déjà une balance connectée.

En aposant votre index sur le bouton rond du Tomtom Touch Cardio, le bracelet va calculer votre taux de masse graisseuse et votre taux de masse musculaire. Pratique et intéressant, car au fond, « maigrir » est une des motivations principales d’achat des trackers d’activité.
Seules reproches, il faut souvent s’y reprendre plusieurs fois pour cela marche et le résultat de la mesure est uniquement consultable sur l’application Tomtom, pas sur le Tomtom Touch Cardio.

L’écran reste très basique en termes d’affichage. Cependant je trouve qu’il est particulièrement réactif contrairement à beaucoup d’écrans tactiles de ce type.

Attention cependant, le fait de devoir réveiller l’écran en apposant son index sur l’unique bouton du Tomtom rend l’opération délicate si vous courez par exemple. A méditer pour ceux qui souhaitent l’utiliser comme outil de suivi pendant une session de running par exemple. Je suis tenté de dire qu’Iil manque donc un gyroscope capable de réveiller la montre au mouvement du poignet, mais mes expériences avec un bracelet Fitbit me pousse à dire que c’est, gyroscope ou pas, toujours très galère.

Rien ne vaut une bonne montre GPS dans ce cas de figure précisément. Cela destine de facto ce bracelet plutôt aux sports en salle où l’on peut prendre plus de temps pour réveiller l’écran du bracelet et consulter ses statistiques.

Enfin, le Tomtom notifie les appels et les SMS, une petite fonction commune mais toujours bienvenue … et débrayable si nécessaire heureusement.

Je précise cependant que c’est vraiment très léger en termes d’informations affichées. Aucune pré-visualisation du SMS par exemple, juste l’affichage de l’icone SMS pour vous dire de le consulter votre smartphone.

En termes d’autonomie, Tomtom annonce 5 jours.

Tomtom Touch coté application

Il s’agit de l’application TomTom MySport que vous connaissez si vous avez déjà lu mon bilan 6 mois après de la TomTom Runner 3.

Les équipes de Tomtom ont complètement revu l’application et y ajoutant un système de cartes contextuelles qui donne une seconde jeunesse à cette application, la version précédente était trop classique à mon goût.

La grosse limite que les ingénieurs de Tomtom devrait à mon sens rapidement lever, c’est l’impossibilité de synchroniser une montre GPS Tomtom et le Tomtom Touch sur la même application sur un même smartphone.

On reste limité à un seul appareil. C’est très étonnant car le logiciel PC et Mac synchronise les deux sans problème… et heureusement car c’est le seul moyen de profiter de la complémentarité des deux appareils.

Concrètement, ca veut dire qu’il faut choisir de synchroniser son Tomtom Touch Cardio via l’application (usage plus quotidien que la montre GPS) et sa montre GPS Tomtom Runner via le PC ou le mac. Il ne faut pas que la situtation dure.

Idem, et assez gênant, la Tomtom Runner 3 ne peut pas être éteinte sauf à aller jusqu’au bout de son autonomie. Ce n’est pas grave si on possède uniquement la montre GPS de TomTom. Ca devient en revanche plus embêtant si on possède en plus le bracelet de Tomtom.

Je m’explique. Vous allez voir, c’est passionnant 😊.

Une fois mon entrainement de running terminé, je pose la Tomtom Runner 3 quelque part dans la maison. Elle reste donc immobile jusqu’à mon prochain entraînement. Le soucis, c’est que cette immobilité est interprétée par la montre GPS comme une période de sommeil. En tout cas, c’est comme ça que je l’analyse.
Résultat, j’ai « fictivement » dormi presque 15 heures en une seule fois ce weekend alors que le Tomtom Touch remontait lui la bonne information (un peu plus de 7 heures pour la nuit de samedi à dimanche).
le problème de sommeil avec l'application Tomtom MySport

Là aussi, il faudrait apporter un correctif.

Hormis ce bug, l’application est de plus en plus complète et permet de suivre tout un tas de statistiques :

ici, l’accueil, sous forme de cartes donc…


l'accueil de l'application Tomtom Mysports
…plus bas…


l'accueil de Tomtom Mysport
l’onglet « activités »…


l'onglet activités de Tomtom MySport
… et pour finir, l’onglet « tendances ».


l'onglet tendances de tomtom mysport
C’est la même interface sur le web et je précise comme toujours que Tomtom s’interconnecte très facilement avec les autres applications de running, notamment Runkeeper.

conclusion

Le Tomtom Touch Cardio est loin d’être parfait, quelques détails gâchent un peu le plaisir et la cohabitation avec un autre matériel Tomtom n’a visiblement pas été pensée. J’espère vraiment que les équipes de Tomtom bossent dessus.

Toutefois, le Tomtom Touch Cardio est maintenant trouvable aux alentours des 90€ sur les sites de e-commerce. C’est un investissement raisonnable d’autant qu’un concurrent comme le Fitbit Alta HR se trouve plutôt aux alentours des 140€. 50€ moins cher et pour ce prix-là vous aurez en plus le bonus du suivi de votre composition corporelle.

Pour ma part, je vais suivre l’évolution du firmware, Tomtom nous a habitué à améliorer au fur et à mesure ses produits via des mises à jours régulières.

Voilà, that’s all folks.


 

Tomtom arrive sur le marché des bracelets connectés avec une proposition inédite.
Touch Cardio
Date Published: 08/05/2017
3.5 / 5 stars

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*