(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Jabra Sport Pulse Special Edition : le test complet (français)

objets connectés pratiques, porte-clés, action-cam, casques

Les Jabra Sport Pulse Special Edition ont remplacé mes Plantronic Backbeat Fit, bien abimés par plus de 2 ans d’utilisation quotidienne. Ce casque Jabra fait partie de la gamme supérieure et promet plus que de simples écouteurs bluetooth. Jabra présente cette paire d’écouteur comme un véritable coach pour vos activités sportives. Et en cela peut s’appuyer sur le capteur de fréquence cardiaque présent au sein même des oreillettes du casque. Tout cela vaut-il 180 euros ? Réponse dans ce test complet !

Petite précision : il s’agit bien des Jabra Sport Pulse Special Edition, une version actualisée du Jabra Sport Pulse avec notamment des embouts en mousse comply et une meilleure résistance aux projections d’eau. Cette précision étant faites, place au sommaire :

la vidéo


Si vous débutez le Running, découvrez ma chaîne Youtube sur le Running Connecté en cliquant sur le bouton « s’abonner » ci-dessous !


Unboxing des Jabra Sport Pulse Special Edition

La boite des Jabra Sport Pulse en impose.


la boite du Jabra Sport Pulse Spécial Edition
Elle est riche en accessoires.


la boite des sabra sport pulse est riche en accessoires
Au menu, on retrouve :

  • le casque en lui-même bien sûr
  • une petite housse de transport qui a l’air assez fragile
  • 3 tailles différentes d’adaptateurs pour vos oreilles
  • le mode d’emploi
  • un câble micro-USB / USB pour recharger le casque. Pas de port propriétaire qui vous oblige à vous balader avec un câble spécifique. Youpi !


les différents adaptateurs des Jabra Sport Pulse Spécial Edition
Passons maintenant aux usages.

les Jabra Sport Pulse Spécial Edition coté musique

Pour lier son smartphone avec la paire d’écouteur Jabra, on peut passer par l’application Jabra Sport disponible sur iOS et Android.
L’appairage est très simple et une fois réalisé, la connexion se fait presque immédiatement, beaucoup plus rapidement qu’avec les Plantronic Backbeat Fit par exemple. Un bon point pour le casque Jabra.

J’ai pu trouver sans peine les adaptateurs qui conviennent à mes oreilles. Les écouteurs tiennent bien et filtrent une partie des sons de l’environnement sans pour autant isoler celui qui les porte. C’est un plus pour votre sécurité.

les Jabra Sport Pulse Special Edition

Le son quant à lui est de bonne qualité, un peu moins ample que celui des Plantronic mais assez précis pour un casque de ce type, avec des basses bien présentes.

La télécommande est bien positionnée et plutôt simple d’utilisation.

La télécommande du Jabra Sport Pulse Spécial Edition

l’application Jabra Sport, le coach de votre activité sportive

C’est à n’en pas douter le gros morceau de ce test.

Je ne suis pas fan de l’interface que je trouve assez vieillotte mais ce n’est pas le plus important.

Plus je fouille dans cette application, plus j’ai l’impression qu’elle est capable de tout.
Les possibilités de personnalisations sont infinies.

Je ne vais toutes vous les décrire mais vous présenter en synthèse les fonctions principales.

une application multi-sports

Commençons par dire un mot des sports adressés par l’application :

  • la course naturellement, sinon je ne vous en parlerais pas
  • le vélo
  • la marche
  • la course sur tapis
  • la randonnée
  • le skate (et oui, c’est assez rare ça…)
  • le ski
  • le vélo de spinning (oui, ça aussi c’est rare)

les basic de ce genre d’application sont respectés

Le casque tire parti de son capteur de fréquence cardiaque pour tout un tas de calcul que nous verrons ensuite. Pour le reste il s’appuie sur le GPS de votre smartphone notamment.

Les fiches de chacune de vos activités sont très détaillées.

la fiche activité de sabra

Pendant la course, les informations vous sont notifiées vocalement par le casque. Vous pouvez d’ailleurs choisir les informations que vous souhaitez vous voir notifier au sein d’un écran assez complet.

la liste des notifications vocales est très longue

Ca vous évitera 5 minutes de notifications vocales tous les kilomètres 😉

une application plus « smart » que les autres

Ma recommandation pour tirer partie du casque est de commencer par faire un test de VO2max.

Kezako?

Ce test consiste à courir une quinzaine de minutes entre 70 et 100% de votre fréquence cardiaque maximum. Les Jabra Sport Pulse sont équipés d’un capteur cardiaque qui va ensuite calculer votre forme.
C’est à dire la capacité de votre coeur à bien gérer l’oxygène nécessaire pendant l’effort. Plus votre VO2max est élevée, mieux c’est. En vous soumettant à ce test lors de la première utilisation de votre casque, vous aurez ainsi un diagnostic de votre état de forme. Un point de référence.

A partir de cette donnée l’application va vous proposer des programmes d’entraînement pour :

  • maintenir votre forme
  • l’améliorer très légèrement
  • l’améliorer légèrement
  • …l’améliorer régulièrement
  • intensivement…
  • voire… très intensivement

Vous pouvez ensuite choisir le nombre de fois où vous souhaitez vous entrainer toutes les semaines et les jours qui vous conviennent.

L’application vous cuisine alors un programme d’entrainement sur mesure. Ce programme se met à jour en fonction de vos performances après chaque entraînement.

C’est assez simple et ça rend vraiment le Jabra unique en son genre.

Pour parfaire votre diagnostic, Jabra propose non seulement le test VO2max mais aussi :

  • le test de Cooper : qui va vous aider à déterminer votre endurance
  • le test du Rythme Cardiaque Orthostatique : qui va vous aider à savoir si vous vous surentrainez
  • et enfin, mon test préféré, le test au repos : qui analyse votre fréquence cardiaque au repos et qui va vous aidez à personnaliser vos zones d’entrainement.

un mode « fractionnés » optimisable

Vous pouvez bien sûr vous concocter vous même vos sessions d’entrainement. Par exemple, l’application vous permet de « cuisiner » une session de fractionnés. Mais attention, ça peut être long. En effet, au contraire d’une montre TomTom par exemple, il faut ici paramétrer chaque intervalle de votre fractionné.

Une fonction permettant de spécifier rapidement les intervalles et de définir un nombre de répétitions aurait sans doute été certes, moins personnalisable, mais tellement plus pratique.

 Le mode fractionné optimisable

une application pas si connectée aux autres que ça

Sur la boite du casque, vous remarquerez quelques logos d’applications de running que vous utilisez peut-être comme Endonomondo, Strava, Runtastic ou Runkeeper.
Les habitués du blog le savent bien, j’utilise Runkeeper.
J’ai bien vu dans l’application la page dédiée à l’interconnexion entre Jabra Sport et Strava mais aucune page dédiée à l’interconnexion entre Jabra Sport et Runkeeper par exemple.

Une petite déception de ce coté là. Vous pouvez cependant exporter vos données en .CSV, donc si ça vous dit…vous pouvez importer vos données dans Runkeeper. On est d’accord, c’est galère.

J’aurais bien aimé pouvoir « injecter » mes performance dans Runkeeper qui offre une vraie interface « sociale ».

Autre déception, l’intégration avec vos réseaux sociaux préférés connait quelques ratés.

Par exemple, le partage de votre perf’ sur Facebook ne donnera rien de satisfaisant. Juste votre photo et le tracé de votre parcours. C’est dommage, d’autant que Runkeeper ou TomTom tirent désormais mieux parti de ce genre de fonction désormais.

conclusion

En termes d’autonomie, je n’ai pas encore eu l’occasion de faire un « stress test » du casque. Jabra annonce 5 heures. C’est sans doute le point faible le plus marquant de ce casque pour les habitués des sorties longues. D’autant que les autres tests du casque annonce plus 4h30 que 5h.

Question ultime. Tout cela vaut-il 180 euros?

Il y a plusieurs façons de voir les choses :

  • C’est un bon casque Bluetooth (75 euros pour le Plantronic Backbeat Fit) ET une capteur cardiaque (50 euros pour un modèle de bonne qualité chez Polar). Soit l’équivalent de 125 euros de matériel avec le confort d’avoir un seul matériel. Confort que l’on paie donc 55 euros. C’est cher payé.
  • C’est un casque qui va vous éviter d’acheter une montre GPS avec Cardio intégré (200 euros chez TomTom) et d’avoir en plus un bon casque (75 euros toujours chez Plantronic) et dans ce cas, vous économisez une centaines d’euros avec en moins la possibilité de consulter à la volée vos statistiques de performance et l’obligation de vous entraîner avec votre smartphone
  • c’est ni l’un ni l’autre pour vous et dans ce cas, tournez-vous vers une autre solution. (je conseille toujours le Plantronic testé sur ce blog)

A 180 euros, il faut donc vraiment tirer parti de ses fonctions de coaching pour rentrer dans ses frais.

Je recommande donc ce casque aux personnes qui n’ont pas de montre GPS, qui ne souhaitent pas en porter une et qui ont tout de même besoin de progresser pour par exemple participer à une course.

Voilà, that’s all folks !


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*