(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

LG G Watch : test complet de la montre Android Wear

montres connectées Android Wear, Pebble ou Apple
10 astuces pour courir connectéTéléchargez "10 astuces pour courir connecté" et restez dans la boucle avec la newsletter hebdo !
En cliquant sur "j'aime", soutenez le site :

Déjà propriétaire d’une Pebble,  je n’ai pas réfléchi très longtemps avant de craquer pour la première montre connectée Android Wear sortie sur le marché. Bilan après une semaine d’utilisation. : un concept prometteur sur lequel tout un écosystème reste à construire.

Je vais décomposer ce test en plusieurs parties :

On perd pas de temps… commençons par…

le déballage de la montre LG G Watch

j’ai commandé la LG G Watch à sa sortie pendant l’I/O Google un mercredi. L’expédition s’est faite en temps et en heure, et j’ai pu récupérer le colis le lundi.

la boite de la LG G Watch

Comme c’est de plus en plus le cas, peu de chose dans la boite :

  • un câble USB
  • un chargeur
  • le dock de chargement, plutôt pratique finalement… j’y reviendrai.
  • un peu de paperasse..assez inutile
  • et…ah oui, la montre LG en elle-même protégée par des films plastiques dessus…mais aussi sur les cotés et sur le dessous.

la boite déballée

Rien à dire de plus, le packaging est plutôt soigné.

la prise en main et la première mise à jour

La montre étant dépourvue de bouton, il faut pour l’allumer en la posant sur son dock de chargement.
Il faut avoir au préalable téléchargé l’application Android Wear et appairé le téléphone avec la montre.

Ça se fait rapidement et plutôt facilement avec mon Nexus 5. En tout cas, c’est plus rapide que ce que j’ai pu constater avec la Pebble, plus pénible de ce point de vue.

Et là, déception.

La montre est livrée avec un version d’Android Wear alpha. Impossible de changer de fond d’écran, reconnaissance vocale nullissime, ça bug dans tous les coins… la faute à une mise à jour qu’il convient d’installer illico avant de partir en vadrouille avec son joujou au poignet.

Pour installer cette mise à jour, le seul moyen que j’ai trouvé, c’est de passer en mode debogage :

  • d’ouvrir l’application sur mon smartphone android wear
  • cliquer sur paramètres
  • et de cocher la case débogage via bluetooth
  • … et la, je sais pas pourquoi, une mise à jour est proposées en OTA (Over The Air) sur la montre
  • cliquer sur le message indiquant qu’une mise à jour est disponible
  • balayer de droite à gauche 2 fois,
  • et cliquer sur mettre à jour

Et là, la mise à jour s’installe.

Redémarrez la montre.

C’est un objet bien plus abouti que vous avez désormais entre les mains.

Alors comment ça marche cette smartwatch?

C’est assez simple, on peut retenir les 3 axes suivants :

  • je balaie de bas en haut pour faire défiler les différentes notifications reçues sur mon smartphone et affichées sur la montre connectée android wear
  • quand une applications a intégré le sdk android wear, j’ai accès d’un geste de droite à gauche à des fonctions supplémentaires pour réagir à la notification (exemple avec l’application le wifi d’orange et la possibilité de se connecter aux hotspots orange)

l'application wifi d'orange permet de se connecter à un hotspot depuis sa montre

  • je peux déclencher des actions également en commençant par dire le hotword « ok google » et passer un ordre à ma montre type : « envoie un SMS à trucmuche pour lui dire que je suis en retard ». Et là le SMS part, j’ai 5 seconde pour l’annuler si je change d’avis ou que le message n’a pas été bien compris par la montre.

Le tout se montre fluide et agréable.

Il y a d’ailleurs un certain nombre de type de phrase à apprendre pour être très bien compris par la montre LG.

  • « créer une note + VOTRE TEXTE »
  • « me rappeler + VOTRE TEXTE »
  • « afficher mon activité »
  • « envoyer un SMS à NOM + VOTRE TEXTE »
  • « envoyer un email à NOM + VOTRE TEXTE »
  • « agenda + DATE + SUJET »
  • « itinéraire vers + VOTRE DESTINATION »
  • « régler le minuteur + VOTRE TEXTE »
  • « lancer le chronomètre »
  • « définir une alarme à VOTRE TEXTE »
  • « afficher les alarmes »
  • « lancer + NOM DE L’APPLICATION »

sur ce dernier point, l’application s’ouvre, soit sur votre smartphone si elle n’est pas optimisée pour Android Wear soit sur la montre si elle l’est. C’est le cas d’Evernote et d’un certains nombre d’applications déjà.

Parle à ma main !

la première chose que je remarque, c’est la relative sobriété de la montre. Elle n’est pas tellement plus lourde que la Pebble et écran éteint, elle se remarque peu.

C’est d’ailleurs pour cela que je l’ai préférée à la Samsung et à la future montre Motorola 360, beauuuucoup plus jolies mais aussi tellement plus voyantes.
Comme pour la Pebble, la montre affiche les notifications en provenance de votre smartphone avec plus de possibilités en terme d’interactions.
La montre profite notamment de l’expertise de Google sur la reconnaissance vocale. C’est bien pratique, je peux répondre à un SMS ou un message Hangout grâce à la saisie vocale.

C’est d’ailleurs la fonction la plus bluffante sur android. on peut parler très naturellement et être compris sans porter sa main près du visage. Je n’ai pas constaté beaucoup d’erreurs dans ce que la montre a traduit.

Après, ce n’est pas si simple. Je n’ai pas osé faire ça dans les transports en commun ;-

Au bureau mes collègues sont habitués à me voir parler à des iBidule ou des Google machin donc, … ça passe.
C’est là la limite et la grande avancée d’Android Wear, cette reconnaissance vocale est fantastique et on n’imagine plein de choses possibles une fois que les développeurs s’y seront penchés, mais en même temps, il faut être à l’aise avec le concept « parle à ma main » . Et là, ça dépend de chacun.

… le drame du premier jour

Après une nuit de charge complète, je l’ai enfilée autour du poignet aux alentours de 7h30 avant de partir au boulot.Tout se passait bien.

Jusqu’à 16h00. Je reçois une première notification m’indiquant qu’il ne restait plus que 15% de charge. 16h30, 5% et à 17H00, j’avais une jolie montre éteinte au poignet. 10h d’autonomie, c’est la classe !
Inquiet, je tweete  :

… pas de réponse du Community Manager, sans doute trop occupé. Donc, bien forcé de le faire, je me suis débrouillé tout seul.

Et j’ai trouvé une solution.

Vous vous souvenez, j’ai activé le mode « débogage via bluetooth » pour pouvoir installer la mise à jour. Et bien, il faut désactiver ce mode une fois la mise à jour faite sinon, ce mode pompe votre batterie à la vitesse de l’éclaire.

Alors, quelle est l’autonomie de la montre LG GWatch?

Réponse : ça dépend.
Voici les configurations que j’ai testées :

  • mode 1 : écran actif désactivé et luminosité à 1 – par défaut l’heure s’affiche en permanence sur la montre, ce qui n’est pas le cas de sa concurrente chez samsung. Mais l’affichage de la montre peut être désactivé. Ainsi pour voir l’heure, il faut tapoter une fois sur la montre.
  • mode 2 :  écran actif désactivé et luminosité à 3
  • mode 3 :  écran actif activé et luminosité à 1
  • mode 4 :  écran actif activé et luminosité à 3

voici l’autonomie IRL (In Real Life) constatée :

  • mode 1 : 2 jours plein
  • mode 2 : 1 jour et demi
  • mode 3 : 1 jour et demi
  • mode 4 : 1 jour

Donc le bilan n’est pas si dramatique.

D’autant que LG fournit un dock de recharge très pratique et aimanté. Il suffit de poser la montre sur ce dock dans le bon sens et la montre se recharge assez rapidement (2h suffisent largement).

conclusion de cette partie : sans atteindre les 4 jours de ma Pebble, l’autonomie n’est pas si catastrophique pour moi en comparaison de ce que j’ai pu lire sur d’autres sites.

Il faut prendre cependant le reflex de poser sa montre sur le dock tous les soirs.

Après 7 jours, quels sont mes usages?

  • un premier filtre pour les notifications

La montre me sert principalement d’outil pour consulter mes notifications, notamment quand je suis dans le RER ou le métro ou en réunion. Ca permet de filtrer. Si la notification nécessite une réponse, dans la majorité des cas je sors mon téléphone, la faute à des apps encore pauvres et la plupart du temps sans possibilité de réponse sur la montre même en mode saisie vocale. Dans les métro, c’est impossible.

  • un outil de consultation des informations récurrentes

Il y a aussi quelques cartes qui ne sont pas des notifications mais des informations. Je pense notamment à la météo.

la météo sur lg g watch

C’est tout bête mais c’est une des cartes que je regarde systématiquement le matin avant de partir.

  • un outil pour me fixer des rappels et créer des notes

C’est vraiment plus simple de parler à sa montre pour noter à la volée un rappel ou noter un élément qu’un collègue vient de vous dire. J’utilise systématiquement la saisie vocale dans ce cas là et ça marche très bien.

  • à la maison pour éviter de me balader tout le temps avec mon smartphone

la montre garde sa connexion dans un périmètre de 7-8 mètre autour du téléphone. Si quelqu’un m’appelle ou m’envoie un SMS je le sais même sans avoir le téléphone dans la poche. Et je peux répondre aux SMS via la saisie vocale.

  • l’application evernote quand je fais les courses

Truc de geek ultime. Je peux lancer l’application Evernote sur la montre, notamment les to do liste avec cases à cocher. Et cocher les cases petit à petit en faisant mes courses sans sortir mon encombrant smartphone. Le bonheur je vous dis…

evernote sur LG G Watch et Android Wear

  • contrôler sur ma montre l’application deezer

C’est assez limité pour l’instant. Je ne peux que passer au titre suivant ou précédent. Il manque un contrôle du volume a minima.

  • le jogging

Comme beaucoup, je fais mon jogging avec mon smartphone en brassard sur le bras. L’ennui c’est que je ne sais jamais où j’en suis. Avec l’application Runtastic, je peux suivre un certain nombre d’informations en temps réel sur mon poignet.

Runtastic sur Android Wear

et aussi :

  • regarder l’heure (euh oui… c’est basique mais bon)
  • régler une alarme, chrono etc…
  • le podomètre Google Fit assez précis car la marge d’erreur avec mon fitbit flex est de moins de 5%.

A mon grand désarroi, je n’ai pas pu tester la fonction google maps, pourtant assez alléchante sur le papier pour moi piéton parisien. Un bug m’a empêché de le faire (j’ai un nexus 5 pourtant…).

F.A.Q autour d’Android Wear et de la LGG Watch

  • la LG G Watch est-elle étanche?

La LG G Watch est conforme à la norme IP 67. C’est à dire, selon wikipedia:

« totalement protégée contre les poussières
protégée contre les effets de l’immersion (jusqu’à 1 m).
La pénétration d’eau en quantité nuisible ne sera pas possible lorsque l’équipement est immergé dans l’eau dans des conditions définies de pression et de temps (jusqu’à 1 m de submersion). »

je n’ai pas tenté de prendre ma douche avec… je vous laisse mettre un commentaire si vous avez testé.

  • la LG G Watch est-elle utilisable à l’extérieur?

Ca dépend de la luminosité externe.

Il faut a minima mettre la luminosité à 4 (sur 6) pour utiliser la LG GWatch à l’extérieur, voire mettre la luminosité au maximum (6) si la journée est ensoleillée pour pouvoir déchiffrer les informations

A l’intérieur pas de soucis, même à 1 c’est tout à fait lisible.

  • quelles sont les applications disponibles pour la LG G Watch et Android Wear?

Google propose une sélection officielle sur son Play Store. Certaines applications que vous avez déjà vont se mettre à jour pour proposer plus de fonctions avec Android Wear. C’est le cas de Facebook Messenger notamment qui permet par exemple de « liker » un message sur la montre.

J’ai trouvé par ailleurs un excellent article autour d’applications dédiées par forcément mises en avant dans le Google Play Store.

  • Peut-on stocker de la musique ou tout autre fichier sur la LG G Watch?

Non. la partie stockage de la montre n’est pas accessible.

  • l’écran est-il résistant aux rayures?

C’est du verre et il semble être beaucoup plus perméable aux rayures que celui en plastique de ma Pebble. Après, je vous en dirai plus lors du bilan des 30 jours.

  • (mise à jour du 1 août) La montre LG G Watch brûle t-elle le poignet?

Au bout d’une vingtaine de jour avec la montre,  je n’ai pas eu ce genre de problème (lire la LG G Wtach cause-t-elle des brûlures à certains utilisateurs?). Pourtant je la porte tous les jours, y compris quand il fait très chaud. La transpiration de mon poignet n’a pas attaqué les connecteurs de la montre.

(mise à jour du 6 août : LG va faire une mise à jour visant à régler ce problème.)

  • Peut-on changer le fond d’écran?

Oui, en faisant un « clic » long sur l’écran. Par contre, le choix est restreint à ce que propose le constructeur. Google vient d’annoncer la mise à disposition d’un sdk permettant notamment de créer des thèmes pour Android Wear. On devrait pouvoir changer de thème dans les semaines qui viennent.

  • où peut-on trouver des applications pour la LG G Watch?

Soit directement dans l’application Android Wear qui donne accès à une sélection d’application compatible.

le store officiel Google pour les apps Android Wear

Soit au travers d’un store alternatif, le Wear Store  qui propose l’exhaustivité des applications compatibles avec Android Wear. Plein de découvertes de plus ou moins bonnes qualités à faire.

le wear store

j’ai trouvé par exemple une application calculette ;-

l'application calculette genre casio

  • Si j’ai déjà une Pebble, cela vaut-il le coup de changer pour une LG G Watch?

En terme d’usage, j’utilise les deux de la même façon à l’exception de la saisie de notes par exemple. Pour l’instant, la différence n’est pas assez grande pour justifier le passage à l’une ou l’autre plate-forme. Mon choix est différent s’il s’agit de l’achat d’une première montre connectée.

 

Conclusion après 7 jours : un première copie convaincante mais pas une révolution

Avec Android Wear, Google a réussi une première copie propre, à quelques bugs près, de sa vision de ce que doit être une smartwatch. C’est beau, c’est fluide et pas trop cher.
Cependant, ce n’est pour l’instant pas une révolution comme l’a été en son temps l’iPhone par exemple dans le monde de la téléphonie.
C’est une première base solide et pleine de promesses notamment grâce à la puissance de frappe de google, grâce à un système de reconnaissance vocale largement supérieur à Siri et grâce à un catalogue d’applications sur le Google Play Store considérable qui peuvent du jour au lendemain enrichir les notifications de la smartwatch en ajoutant des fonctionnalités sympa.
C’est d’ailleurs la force de Google que de proposer des versions basiques de ses services dans un premier temps pour les adapter petit à petit aux utilisateurs… Rappelez vous des premières versions de Chrome OS et de ce que c’est maintenant (en terme d’interface mais aussi aux USA en termes de parts de marché).

C’est en cela que la Pebble est sûrement moins intéressante s’il s’agit d’un premier achat car les possibilités de développement sur Pebble restent limitées par rapport à la plate-forme de Google.

Voilà, n’hésitez pas à réagir en posant un commentaire.




montre connectée sous Android Wear
LG G Watch
Date Published: 07/19/2014
3 / 5 stars

10 astuces pour courir connectéTéléchargez "10 astuces pour courir connecté" et restez dans la boucle avec la newsletter hebdo !
En cliquant sur "j'aime", soutenez le site :


1 Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*