(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Running : courir avec l’Apple Watch, ça se mérite

montres connectées Android Wear, Pebble ou Apple
10 astuces pour courir connectéTéléchargez "10 astuces pour courir connecté" et restez dans la boucle avec la newsletter hebdo !
En cliquant sur "j'aime", soutenez le site :

Courir avec l’Apple Watch, c’est ce que j’ai fait ces derniers jours grâce au prêt qu’une généreuse personne à bien voulu me faire. Autant le dire tout de suite, courir avec l’Apple Watch, ce n’est pas simple…

au sommaire :

l’Apple Watch est-elle confortable pour courir?

Tout avait si bien commencé pourtant…

Je ne vais pas vous décrire le hardware de l’Apple Watch.

La toquante d’Apple étant suffisamment présente dans tous les médias, inutile d’en remettre une couche.

Je vais me limiter à vous donner mon avis sur le confort qu’elle offre lors d’une session de running.


L’Apple Watch est-elle lourde?

Oui, avec 90 grammes bracelet inclus, elle est plus lourde en tout cas, qu’une LG G Watch, une Motorola 360 (49 grammes avec bracelet) ou une Pebble première génération.


Est-ce gênant en course?

Non, au contraire, l’impression de robustesse est plutôt bonne.

Comme d’habitude chez Apple, le hardware est de bonne qualité et le poids plus élevé du boitier renforce cette impression..

Plus lourde certes, mais confortable pour la course.

Le bracelet est-il pratique?

Le modèle prêté est un modèle sport noir avec bracelet en fluoroélastomère ( un truc pas loin du caoutchouc …) qui lui aussi est de bonne qualité.

Pas de trace d’allergie de mon coté. Quelques cas ont été relevé dans la presse (comme pour les bracelets de Fitbit par exemple) mais je ne l’ai pas testé assez longtemps pour être victime de ce genre de mésaventure.

Il est plutôt facile à mettre.

L’écran est-il assez lumineux en extérieur?

Oui, comme toujours, Apple a choisi un écran tactile de très bonne qualité avec un excellent contraste.

Autre bon point par rapport au Microsoft Band par exemple : une excellente réactivité même avec des doigts humides.

Donc sur le plan matériel l’Apple Watch est vraiment un produit digne de son constructeur: confortable, bien fini, et assez jolie (perso, je préfère tout de même ma Motorola 360.).

Que vaut l’application Runkeeper sur Apple Watch?

Faisons maintenant un tour d’horizon de l’application Runkeeper pour Apple Watch.

Concernant l’installation, et bien, c’est très simple, il suffit d’installer l’application Runkeeper sur votre iPhone pour en profiter sur votre Apple Watch.

Si l’application n’apparaît pas sur l’écran de votre Apple Watch :

  • rendez-vous dans l’application Apple Watch sur votre iPhone
  • onglet « My Watch », application Runkeeper

Vous pourrez déclencher l’apparition de l’application Runkeeper en cliquant sur le switch.

L’application Runkeeper sur Apple Watch en elle-même est très simple et se montre assez complète pour le running.

Voici ce que vous pouvez faire :

  • afficher les principales informations en temps réel pendant votre session de running
  • suspendre ou arrêter une session d’entraînement
  • être notifié lors d’une sessions liée à un plan d’entraînement du passage d’un intervalle à un autre


Runkeeper sur Apple Watch

Pas d’effet « whaou », juste ce qu’il faut.

Par contre, les interactions (lancement de la course, pause de la course et reprise) avec l’Apple Watch sont tactiles. La couronne et le bouton de la montre ne sont pas utiles.

Ma préférence va vers les interactions non pas tactiles, mais physique (avec des boutons) comme sur la Pebble, c’est plus pratique lorsqu’on court.

Ce que je trouve beaucoup plus dommage, c’est que l’application n’utilise pas le cardio-fréquencemètre de l’Apple Watch.

Une vraie déception ! Cela oblige à porter une ceinture cardio si vous souhaitez suivre votre pouls dans Runkeeper.

comment configurer l’Apple Watch pour le running

Et là, c’est le drame

Il y a bien une chose qui m’a agacée lors de mon premier test, c’est le fait que l’écran de l’Apple Watch s’éteigne au bout de quelques secondes (pour économiser de la batterie) m’obligeant à appuyer sur la couronne digitale en pleine course pour « tenter » de retrouver l’application Runkeeper.

J’écris « tenter » car un clic ne suffit pas !

En effet, si vous vous arrêtez à un clic, c’est le cadran d’accueil de la montre qui apparaît, obligeant à appuyer deux fois encore sur la couronne digitale. Soit 3 clics pour revenir à l’application Runkeeper !… tout en continuant à courir. Apple a tout faux.

Pour éviter une partie de ce problème, il faut définir la dernière application utilisée comme l’application qui s’affiche au réveil de l’écran de l’Apple Watch.

Comment faire?

Voici la procédure :

  • Rendez-vous sur le menu application de l’Apple Watch
  • Retrouvez l’icone paramètre
  • Ensuite, choisissez le menu « Activer au lever du poignet »
  • Parcourez ce dernier menu jusqu’à trouver le bouton « Retour : dernière app utilisée »

Voici une petite vidéo pour expliquer ça :



Voilà, désormais, pendant vote course, vous n’aurez qu’à lever le poignet pour retrouver Runkeeper.

Le plus confortable aurait été d’avoir un mode Always On de l’écran. En résumé, la montre affiche tout le temps Runkeeper sans attendre un quelconque mouvement du poignet. Mais ce n’est pas possible aujourd’hui et n’est pas prévu pour Watch OS 2.0.

C’est pour moi un handicap disqualifiant pour les runners par rapport à Android Wear, Pebble ou toutes les montre GPS disponibles sur le marché.

Conclusion : courir avec l’Apple Watch, c’est encore loin d’être top

C’est vraiment dommage.

L’Apple Watch est une des smartwatch les plus sexy et les plus réussies du marché.
L’application Runkeeper est plutôt complète et se montre pratique.

…mais :

  • pourquoi ne pas utiliser le cardio de l’Apple Watch pour nourrir les statistiques Runkeeper? [Mise à jour suite à un échange sur Twitter : Nike+ intègre bien les données de cardio. Dommage que Runkeeper n’intègre pas ça]
  • et surtout, pourquoi ne pas proposer pour les activités sportives un mode Always On permettant d’avoir toujours sous les yeux le tableau de bord proposé par Runkeeper?

Ce dernier point rend l’Apple Watch difficilement recommandable à un runnner, surtout à 400€ la montre. On est obligé d’exagérer l’amplitude de « lever de poignet » pour allumer l’écran en pleine course.

Je recommande plutôt aux possesseur d’iPhone de se tourner vers l’excellente Pebble Time testée récemment par @JeanViet sur son blog.



(mise à jour du 31 août: … mais aussi les futures smartwatch Android Wear compatibles iOS désormais ;- )

La chaîne 01net a également fait un petit comparatif des deux smartwatch :



Et vous, avez-vous testé l’Apple Watch?

PS : merci à David de m’avoir prété une Apple Watch !

Apple Watch pour le running
Voici mes impressions sur l'Apple Watch dans le cadre d'un entraînement de course à pieds. C'est pas top !
Apple Watch
Date Published: 08/30/2015
2.5 / 5 stars

10 astuces pour courir connectéTéléchargez "10 astuces pour courir connecté" et restez dans la boucle avec la newsletter hebdo !
En cliquant sur "j'aime", soutenez le site :


1 Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*